Nikon 35mm f/1.8G

Nikon 35mm f/1.8G2016-11-17T13:36:31+00:00

Nikon 35mm f/1.8G ED

Objectif fixe Grand-angle modéré

Nikon AF-S 35mm f/1.8G - Photoexposition.fr

Nikon AF-S 35mm f/1.8G – Photoexposition.fr

ajouter au panier V3

Les objectifs fixes de 35mm font partie de l’arsenal des photojournalistes depuis plusieurs décennies. Ainsi, Nikon en propose depuis 1959 en monture F, Non-Ai, AI, AI-S, AF et AF-S en f/2.8, f/2, f/1.8 et même f/1.4. Aujourd’hui, nous nous pencherons sur la version moderne la plus abordable, à savoir le Nikon AF-S 35mm f/1.8G, sorti en 2014, fabriqué en Chine et dont les numéros de séries actuels se situent entre 204190 – 208299.
Pourquoi un tel engouement depuis plus de 50ans ? Même si la focale 50mm (également très appréciée) est réputée pour donner le champ de vision le plus proche de l’œil humain, c’est bien la 35mm qui vous permet le plus de liberté en extérieur en étendant le champ de vision juste ce qu’il faut dans le domaine du grand-angle, sans donner distorsion visible.


I. Compatibilité
II. Spécificités 
III. Prix
IV. Performances (MAP Flare Vignettage Distorsion Bokeh Piqué Ergonomie DxO)
V. Avis de Photoexposition.fr

I. Compatibilité : 

Comme tout les objectifs de Nikon depuis 1959, ce Nikon 35mm AF-S est doté d’une monture F. Ceci dit, il ne possède pas de bague de diaphragme ni d’ergot de couplage, ce qui limitera l’utilisation sur les vieux boitiers argentiques (Seuls les Nikon F5 et F6 s’y prêtent bien). Cette petite limitation mise à part, le Nikon AF-S 35mm 1.8 s’adaptera parfaitement sur tous les boitiers numériques Nikon, plein-format (FX) comme APS-C (DX), pleinement fonctionnel en autofocus, étant donné qu’il est motorisé.
Il fonctionnera parfaitement sur un boitier APS-C (Nikon D90, D3300, D5300, D7200 etc), mais je vous conseille plutôt d’acheter la version Nikon 35mm DX qui est simplement 2,5 fois moins chère (sauf si vous comptez un jour passer sur un boitier FX).

II. Spécificités : 

  • Éléments : 11
  • Groupes : 8
  • Angle de vision horizontal : 63°
  • Nombre de lamelles du diaphragme : 7
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/16
  • Stabilisation : NON
  • Distance minimale de mise au point : 0,25m
  • Ratio de reproduction : x 0,24
  • Poids : 305g
  • Diamètre x longueur : 72 x 71,5mm
  • Diamètre pour filtre : 58mm
  • Échelle des rapports de reproduction : Non
  • Échelle de profondeur de champ : Très réduite
  • Fenêtre d’échelle des distances : Oui
  • Repère de mise au point en infrarouge : Non
  • Bague d’ouverture de diaphragme : Non

III. Prix : 

Sachant qu’un Nikon AF-S 50mm f/1.8 se trouve sous la barre des 200 euros, pour  le Nikon 35mm 1.8, il faudra tout de même délester votre portefeuille, à ce jour, de 480 euros. Traditionnellement, les 35mm ont toujours été plus cher que les 50mm, mais c’est tout de même un peu rageant, sachant que la version pour les APS-C, le Nikon 35mm f/1.8G DX se vend 300 euros de moins. Un vendeur vous dira, que le Nikon 35mm 1.8 a 3 lentilles supplémentaires, dont une en traitement ED. Soit…

IV. Performances : 

Mise au point (MAP) : 

La mise au point est excellente, aussi précise qu’un tir balistique. Une qualité qui manque apparemment cruellement au concurrent de chez Sigma. La vitesse autofocus du Nikon 35mm 1.8 est rapide, sans pour autant égaler celles des objectifs Canon, mais tellement plus précise.

Flare (Reflet): 

N’ayant pas encore eu la chance de pouvoir profiter d’un beau soleil en cette période de l’année, nous ne pouvons baser notre jugement que sur les épreuves trouvées sur the-digital-picture.com. En substance, retenez que le flare est bien maitrisé, ce qui n’est pas vraiment une surprise avec les objectifs modernes, notamment les AF-S.

Vignettage : 

Existe-t-il un objectif qui ne fasse aucun vignettage ? Il ne semblerait pas. Le Nikon 35mm 1.8 AF-S en fait également un peu à pleine ouverture f/1.8. The-digital-picture l’estime à 2IL de moins dans les coins à pleine ouverture. Puis, l’effet se réduit rapidement dès f/2.8 pour devenir presque imperceptible à f/4. Toujours est-il que le grand frère Nikon 35mm f/1.4 fait moins bien. Étonnant, non ? Ceci explique, en partie, pourquoi le vaisseau amiral à 1800 euros n’arrive pas à se détacher de notre version à 480 euros lors du score final, et se paye le luxe de larguer le Sigma 35mm ART.

Distorsion : 

the-digital-picture.com

the-digital-picture.com

Le Nikon 35mm 1.8 dans sa version FX a une légère distorsion. Nous avons comparé avec la version Nikon AF-D en f/2 et avec la version Nikon AF-S en f/1.4 : Tous les trois ont un peu de distorsion. Le f/1.4 semble avoir une géométrie légèrement meilleur au centre, mais se laisse aussi aller un peu plus dans les bords. A vrai dire, c’est le Sigma 35mm ART qui s’en sort le mieux.
Toujours est-il, que vous ne remarquerez cette légère distorsion que sur des murs en briques, ou en photographiant des damiers à plat. En-dehors de cela, vous ne le remarquerez pas (voir l’épreuve de la bibliothèque plus bas). Enfin, n’importe quel logiciel de traitement y viendra facilement à bout de cette petite correction, si vous deviez avoir besoin d’une géométrie parfaite.

Bokeh : 

A venir…

Piqué : 

nikon 35mm

Photoexposition.fr

 

Le piqué, la netteté, est tellement à la mode, que nous vous en parlerons, même s’il faut dégainer le microscope. Pour faire simple : Si vous cherchez le champion du piqué à pleine ouverture, alors il faudra vous tourner vers le Sigma 35mm Art, qui à ouverture f/1.4 n’a pas son pareil en piqué au centre. Une fois passé à f/8, c’est le Nikon 35mm à 1800 euros qui reprend le dessus.
A l’usage, ce Nikon 35mm f/1.8 FX est plus que satisfaisant comme vous le constatez sur cette photo d’étagère. En photographiant à f/8 sur un trépied avec retardateur, l’image est vraiment nickel, au centre comme aux bords.

Ergonomie : 

Par rapport à la version Nikon 35 AF-D que nous avons déjà testé, le confort de ce Nikon 35mm 1.8 en AF-S n’a pas son pareil. C’est vraiment très agréable de pouvoir débrayer la mise au point manuellement à la volée, au même titre que son petit frère Nikon 35mm DX. De plus, la bague de mise au point est plus large, ce qui augmente encore le confort d’utilisation.
Les 305g se font très facilement oublier, même face au 200g de la version AF-D. C’est le genre d’objectif qui quittera rarement votre boitier. 20/20.

Verdict DxO : 

nikon_35_dxo
Le score auprès de DxO est assez élevé : 36 comme son grand frère en f/1.4, ce qui nous laisse un peu perplexes. Alors même que le Nikon 35mm 1.8 possède un moins bon piqué, il semblerait que le score combiné avec le vignettage et les aberrations chromatiques équilibre les deux. A la vue du tableau ci-dessus, c’est le Sigma 35mm ART qui sort du lot, comme le confirme les avis des utilisateurs  du Sigma. Ah…si seulement le Sigma n’était pas aussi capricieux avec la mise au point. Mise au point que beaucoup d’utilisateurs tentent de rectifier avec le dock USB de Sigma, sans jamais vraiment trouver la formule magique. Comme quoi la qualité d’un objectif est, sommes toutes, assez la conjugaison de plusieurs facteurs.

V. L’avis Photoexposition.fr : 

Tout bien pesé, ce Nikon 35mm f/1.8G ED est un excellent compromis de qualité, au point, selon nous, d’éclipser le grand frère Nikon AF-S 35mm f/1.4 sans avoir à rougir, le tout presque 4 fois moins cher et 2 fois moins lourd. Faut-il mettre au rencard les anciennes versions comme par exemple le Nikon AF-D 35mm f/2 ? Nous ne le pensons pas. Si vous photographiez déjà avec cette ancienne version et que vous en êtes content, ne changez pas.
Personnellement, à force de tester des objectifs, j’ai appris à apprécier les objectifs AF-S, qui au quotidien, n’ont pas leur pareil en terme de confort d’utilisation. Comme j’ai pour habitude de laisser mon entourage utiliser mon matériel, je dois toujours les avertir de faire attention avec des objectifs AF-D et de ne pas débrayer la mise au point manuellement sans enclencher le bouton adapté, et de faire attention au fût qui rentre et sort selon la mise au point. Avec un AF-S, c’est tout simplement du passé. Point & Shoot.
Doit-on craquer pour ce Nikon 35mm f/1.8 AF-S ? Oui, surtout si vous n’avez pas encore de 35mm pour votre boitier FX. C’est simple : Si vous n’avez encore jamais utilisé de 35mm, vous ne pouvez pas vous rendre compte de sa versatilité. Je me rends d’ailleurs compte, que je n’utilise presque plus mon 50mm, tellement cette focale de 35mm est agréable.

En résumé

Nous avons aimé :

  • Le confort d’utilisation
  • Le faible poids
  • Le faible encombrement
  • Son utilisation tellement pratique (photographie de rue, intérieur et même les paysages)

Nous n’avons pas aimé :

  • Le prix, légèrement trop élevé tout en étant au même niveau qu’un 24mm.

Pour en savoir davantage :

nikon 35mm 1.8

Photoexposition.fr

ajouter au panier V3

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.