Nikon AF-S DX 35mm f/1.8 G Nikkor, Mars 2009

Objectif dédié au capteur APS-C

aps-c

Nikon.fr

ajouter au panier V3

Pour commencer, je vous parlerai donc du nikon 35mm 1.8 ou comme le désigne Nikon, du Nikkor AF-S DX 35mm f/1,8G sorti en mars 2009 (Serial 2102538 – 2561481), doté d’une focale fixe ! Pour ceux qui se pose encore la question de la différence entre Nikkor et Nikon, sachez que Nikkor est la marque des objectifs de la maison Nikon. A l’origine, la dénomination Nikkor était même réservé au haut-de-gamme des objectifs, pour finalement être utilisée plus tard pour l’ensemble de la gamme. Cet objectif APS-C est très proche de son cousin le 40mm, mais avec la fonction “Macro” en moins.


I. Compatibilité
II. Spécificités
III. Prix
IV. Performances (MAP Flare Vignettage Distorsion Bokeh Piqué Ergonomie)
V. Avis de Photoexposition.fr

I. Compatibilité :

Le Nikon 35mm 1.8 DX ne s’adresse qu’aux propriétaires de boitiers DX de Nikon, les boitiers aux capteur APS-C. Étant donné qu’il fait partie de la classe des AF-S, le Nikon 35mm f/1.8 possède donc son propre moteur autofocus, ce qui le rend compatible avec toute la gamme des boitiers DX, même ceux dépourvus de moteur autofocus. (Nikon D3100, D40, D40X, D60, D3000, D3200, D5000 et D5100)

Même si la monture F est totalement compatible avec les boitiers FX numériques et analogiques, l’utiliser sur un boitier autre que APS-C causera un sacré vignettage, donc des coins noirs sur toutes les ouvertures et enfin, étant donné que l’image sur le capteur sera réduite, la définition de l’image en pixels le sera également.

Enfin, comme indiqué par sa désignation “G“, il s’agit d’un objectif dépourvu de bague de diaphragme. Mais comme il n’est pas à utiliser sur autre chose qu’un boitier DX, cela ne pose pas de problème.

II. Spécificités :

aps-c

Nikon.fr

  • Éléments : 8
  • Groupes : 6
  • Angle de vision : 44°
  • Nombre de lamelles du diaphragme : 7
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Stabilisation : NON
  • Distance minimale de mise au point : 0,3m
  • Ratio de reproduction : x 0,16
  • Poids : 200g
  • Diamètre x longueur : 70mm x 52,5mm
  • Diamètre pour filtre : 52mm
  • Échelle de profondeur de champ : NON
  • Fenêtre d’échelle des distances : NON
  • Repère de mise au point en infrarouge : NON

III. Prix :

Vous trouverez facilement le Nikon 35mm 1.8 DX neuf à moins de 200 Euros, et d’occasion, il côte encore 150 Euros si vous deviez un jour le revendre. Mais je doute que vous le cédiez tant que vous serez sur un format DX.

IV. Performances :

Mise au point (MAP) :

L’autofocus est arrivé à maturité dans la gamme des AF-S, assez rapide et très précise, le Nikon 35mm 1.8 DX ne fait pas exception. Je doute d’ailleurs, que l’autofocus puisse encore s’améliorer dans les années à venir.

Flare (Reflet):

Reflets ? Ou ça ? Je n’en vois pas. A moins de les chercher à la loupe, dans des conditions exceptionnelles, et encore…

Vignettage :

Quasiment inexistant, ou presque invisible (sur un boitier DX, à capteur APS-C évidemment)

Distorsion :

C’est malheureusement le point faible du Nikon 35mm 1.8 DX, car la distorsion en barillet est présente pour ce type d’objectif. Si vous avez un appareil récent comme le Nikon D7000 (toujours APS-C), il pourra corriger cette distorsion, mais vous pouvez également recourir à un post-traitement avec un filtre de correction sur Photoshop par exemple.

aps-c

www.the-digital-picture.com

Bokeh :

Là aussi, nous avons vu mieux, et je le qualifierais de moyen. Pour la plupart de vos clichés, le bokeh ne vous interpellera pas (surtout si vous cherchez de la profondeur de champ en mode paysage), et pour des photos de portraits avec des arrières plans contrastés en couleurs, il y a de toute façon d’autres objectifs dédiés à cette tache.

aps-c

Nikkor AF-S DX 35mm @ f/1.8

Piqué :

Terrible … Terriblement bon ! Si en plus, vous êtes sur trépied, à f/11 en hyperfocale sur le Nikon 35mm 1.8 DX, tout sera nickel à partir de 3m, sur l’ensemble de l’image.

Ergonomie :

Génial. Voilà un objectif léger, qui se fera oublier sur votre boitier, très rapide en autofocus, celui-ci peut être “overrider” à tout moment, càd corriger même en mode automatique. Construction très propre, avec tous les mouvements à l’intérieur de l’objectif, rien de visible de l’extérieur, ce qui laisse supposer une longue durée de vie pourle Nikon 35mm 1.8 DX, bien à l’abri des poussières et des petites intempéries. La monture F est solide, en acier, même pour cette fabrication issu de la Chine.

V. L’avis Photoexposition.fr :

Le Nikon 35mm 1.8 DX est sans aucun doute un très bon objectif. Le fait qu’il fasse la mise au point à déjà 0,3m vous permettra de tirer quelques clichés MACRO de bonne qualité après un petit “crop” (donc un agrandissement d’une partie de votre cliché) sachant que vous aurez une ouverture à faire pâlir des objectifs MACRO comme par exemple le AF-S DX 40mm f/2.8, un avantage lumineux qui n’est pas négligeable en macro.

Personnellement, je l’utilise très souvent, et la seule chose que je regrette, mais cela concerne l’ensemble des nouveaux objectifs, c’est l’absence d’une bague de réglage de diaphragme et surtout une fenêtre d’échelles de distances comme cela se faisait sur tous les AF-D de Nikon, surtout, si comme moi, vous aimez de temps en temps vous repérez avec l’hyperfocale. Mais ne soyons pas manchot, j’ai personnellement collé des repères manuels sur l’objectif.

Pour ceux qui sont à la recherche du parfait piqué, je ne peux que vous conseiller de l’utiliser à f/8 et vous ne serez pas déçu.

aps-c

Nikkor AF-S DX 35mm @ f/8,0

Pour info, les clichés réalisés ci-dessus ont été effectués avec un boitier Nikon D7000

ajouter au panier V3