Le monde de la photo selon les stats de la CIPA

Ventes d’appareils photo

le monde de la photo 2015

Pour la 5ème année consécutive, les ventes d’appareils photo (APN) s’érodent une fois de plus en 2015. Avec un pic de production de 121 766 943 unités fabriquées en 2010, l’année 2015 se solde avec une production en baisse de -71%  depuis 2010, et environ -50% en termes de chiffres d’affaires.

Les points essentiels à retenir :

L’année 2010, a été l’année de tous les records pour le monde de la photo. Tous les types d’APN se vendaient très bien, les APN compacts comme les Reflex. Au niveau des modèles de cette époque, nous pouvons citer les Nikon D300s, Nikon D3000, Nikon D5000, Nikon D7000, Canon EOS 7D, Canon EOS 500D, Canon EOS 60D et Canon EOS 5D Mark II, que des appareils photo APN mythiques, qui résonnent encore aujourd’hui dans la mémoire collective des photographes, même après 6 ans. Les lignes de boitiers jusqu’alors essentiellement segmentées entre amateur et pro, se déclinent en sous-segments APS-C amateur, semi-pro et pro (Nikon D3000, D5000, D7000 ou Canon 500D, 60D, 7D), signe que les constructeurs historiques voulaient vraiment toucher tous les acheteurs potentiels.

Que s’est-il passé dans le monde de la photo après 2010 ? Tout d’abord, les ventes d’APN de type “compact” ont commencé à décliner. Il s’agit d’APN comme par exemple les Nikon Coolpix, les Canon Powershot ou Ixus pour ne citer que ceux des constructeurs historiques. Les raisons sont certainement multiples, mais il faut tout de même signaler, que c’est la période avec l’apparition des iPhone 4, 4S et Samsung Galaxy qui avec des capteurs photo performants, ont très certainement contribué à éclipser les compacts traditionnels, ne serait-ce que pour obtenir un gain de place et de poids.

Enfin, l’année 2013 renforça davantage la chute des ventes. Les appareils photo Reflex jusque-là épargnés, entamèrent également une chute significative ( -38% depuis 2012)

En somme, c’est tout le monde de la photo qui est en crise ou du moins, en mutation. A mon avis, le déclin des appareils compacts est inéluctable et essentiellement à mettre sur le dos des smartphones. Et la seule entreprise à l’avoir compris assez tôt, est Sony, qui se permet le luxe de fournir les deux plus gros acteurs de smartphones, Apple et Samsung, notamment l’iPhone 6S et le Galaxy S6 pour ne citer qu’eux (et bien sûr, tous les Xperia). Il y a deux constructeurs, Nikon et Canon, qui doivent s’en mordre les doigts, de ne pas avoir su (ou pu ?) prendre ce TGV en marche.

Mais alors, qu’en est-il des autre appareils photo ? Je pense aux Reflex à objectifs interchangeables (ILC), jusque là la crème dans le monde de la photo.

Et l’avenir ?

Je suis ni un gourou du monde de la photo, ni Madame Soleil, je ne peux donc que donner mon avis, des conjectures, par rapport à ma propre expérience et tout simplement mon bon sens.

A en juger les chiffres concernant les ventes d’APN type “Mirrorless”, les sans miroir, dont les ventes se détériorent le moins, avec une assez bonne année pour Sony en 2015, actuel leader dans ce créneau (encore une fois), il faut peut-être se questionner sur l’avenir du système Reflex en général.

En effet, la technologie Reflex remonte à 1936, et celle des appareils à mise au point télémétrique (type Leica et consort) à 1923. Le Reflex avec son éternel miroir et prisme volumineux, a-t-il fait son temps ? Il est vrai que les appareils sans miroir, sont moins volumineux, plus légers, et permettent d’obtenir un aperçu de la photo avant déclenchement. Ils sont encore gourmands en énergie et épuisent assez facilement les batteries (en plus de l’écran LCD, le viseur est aussi un écran digital alimenté). Nul doute, que la R&D se penchera sur ce problème. En tous les cas, Sony y croit depuis 2010, et a au moins le mérite de tenter autre chose, d’essayer de renouveler le monde de la photo, et à en croire les rumeurs, même Canon compte se pencher plus sérieusement sur les “mirrorless” en 24 x 36, signe que les choses évoluent. Il le faudra bien, à en juger les chiffres.