Nikon D3100

Nikon D31002018-02-25T11:40:13+00:00

Nikon D3100 Reflex Amateur

Entrée-de-gamme en APS-C chez Nikon

La série des 3000 chez Nikon, sont les APN d’entrée-de-gamme en Reflex. Cette série est apparue en 2009 avec le Nikon D3000. Celui-ci ayant été une grande déception (en tous points moins bon que le Nikon D40, comme par exemple le bruit excessif en ISO, la lenteur etc), il a très vite été revu dans sa copie, en 2010, avec le Nikon D3100. Ces concurrents sont le Canon EOS 550D, les Sony Alpha 290 et Alpha 390, Olympus E-600 et Pentax K-x. Nous allons donc voir ce qui se cache derrière le viseur et le capteur APS-C / CMOS de cette nouvelle mouture…


I. Caractéristiques
CapteurSauvegardeObturateurCadence de tirSensibilité ISOAutoFocusViseurÉcranCompatibilité ObjectifsAlimentationPoids
II. Prix
III. Avis de Photoexposition.fr

I. Caractéristiques :

Capteur :

APS-C / CMOS

Le Nikon D3100 fait donc parti de cette fameuse famille des DX, les appareils photo APN au capteur APS-C / CMOS, munis de leur objectifs DX dédiés. Le capteur APS-C du Nikon D3100 affiche 14,2 Mios de pixels, avec une définition maximale de 4 608 x 3 072. Non pas que ce soit insuffisant, loin de là, mais son prédécesseur le Nikon D3000 affichait 3 872 x 2 592 pixels soit 10 Mios de pixels avec un capteur d’ancienne génération APS-C / CCD.

En fait, tous les photographes sont d’accord que depuis l’avènement de la barre des 12 Mios de pixels, avec le Nikon D3s par exemple, ou même le Canon 1Ds, croyez-moi, il y a bien suffisamment de pixels pour tout faire, du cliché de vacances à la photo studio en passant par le photo-journalisme. Maintenant, si vous comptez faire des agrandissements HD pour des panneaux publicitaires, vous passerez peut-être sur un Nikon D800E, voire carrément sur un boitier moyen format comme PhaseOne ou Leaf.

Sauvegarde :

Rien de particulier à signaler. Le Nikon D3100 est pourvu d’un emplacement pour une carte mémoire du type SD, acceptant aussi les SDHC.

Obturateur :

30s – 1/4000s.

C’est la norme pour les appareils photo APN actuels en entrée-de-gamme, et largement suffisant. Allez au-delà, signifierait faire des coupes dans l’exposition, qu’il faudrait compenser en partie avec des objectifs haut-de-gamme qui ne sont pas en rapport avec ce type de boitier. Quant à la synchro flash, X-Sync elle est également à la norme standard avec 1/200s. Par contre, nous sommes loin de l’excellentissime Nikon D40 qui affichait fièrement une syncro flash dignes des plus grands PRO de la grande époque avec 1/500s. (Même les Nikon D4 et Canon 1Dx ne vont pas au-delà de 1/250s !!)

Cadence de tir :

3 images/sec. Pareil que son prédécesseur, sachant que le Nikon D3100 doit gérer des fichiers plus gros. D’ailleurs, cette même cadence avec le Nikon D3000 passait aux oubliettes si vous aviez le malheur d’ajouter l’option D-Lighting (HDR chez Nikon), avec une cadence multipliée par 3 !

Sensibilité ISO :

100 – 3 200. Attention Alerte Marketing.

Actuellement, tous les APN dépasse cette amplitude, mais sachez que le Nikon D3100 est tout de même mieux équipé que les boitiers PRO de la première heure.

La plus grande avancée avec le Nikon D3100 est que, contrairement au Nikon D3000, le Nikon D3100 a des images en ISO beaucoup moins bruitées. Mais personnellement, par habitude, je ne vais jamais au bout des limites ISO d’un boitier, mais je m’arrête un IL avant, càd dans ce cas, à 1 600 ISO.

Autofocus :

11 – Attention Alerte Marketing.

L’excellent Nikon D40 n’avait que 3 points Autofocus, et faisait aussi bien le boulot. Ce n’est pas la question du nombre de points autofocus qui importe, mais bien plus leur répartition sur l’image. A quoi bon avoir 51 collimateurs, s’ils sont tous concentrés au centre de l’image. En ce qui concerne le Nikon D3100, il a la même couverture que les boitiers PRO.

Viseur :

95% -Cela signifie donc, que vous ne verrez dans votre viseur que 95% de l’image qui frappera réellement le capteur. Cela reste toutefois tout à fait dans la normale, comme sur un Canon EOS 500D, Canon 550D, Canon 600D, Canon 650D et plus récemment le Canon 700D.

Title

Le Nikon D3100 possède le fameux écran LCD à 3″ de diagonale, soit 7,62cm. Par contre, un dépit d’une bonne qualité visuelle (Couleurs et luminosité), il est un peu faible en définition avec 230 000 pixels, et faible par rapport à sa concurrence placée à 920 000 pixels. Il faudra attendre le Nikon D3200 pour voir une correction chez la maison Nikon.

Compatibilité Objectifs :

C’est très simple. Vous pouvez utiliser tous les objectifs à monture Nikon F de type AI, AI-S, AF, AF-D et évidemment AF-S, sortis depuis 1976. Toutefois, comme il n’y a pas de moteur Autofocus dédié dans le boitier, seul les AF-S et quelques rares AF-I professionnels auront la fonction Autofocus, pour les autres, c’est le retour au bon vieux temps avec une mise au point manuelle. Il vous faut plus de détails ? Dans ce cas, je vous invite à cliquer sur la page concernant la terminologie Nikon.

Mais de toute manière, il y a fort à parier que si vous acheter un Nikon D3100, il se fourni avec un objectif motorisé du segment DX. Donc pas de souci.

Alimentation :

C’est la fameuse batterie EN-EL14 qui équipe ce Nikon D3100, également présent dans le Nikon D3200, Nikon D5100 et même plus récemment, le Nikon D5200. Autant dire qu’elle a dû faire ses preuves pour rester dans la course.

Title

Il s’agit d’un poids léger comme diraient les boxeurs, avec 555g batterie incluse.

II. Prix :

Sorti en 2010, le Nikon D3100 existe encore sur amazon.fr par exemple, vendu en kit à moins de 400 euros !!!

III. L’avis Photoexposition.fr :

Voilà une catégorie que je n’ai pas l’habitude de détailler, mais avec 455g nu, le Nikon D3100 est le champion toute catégorie en Reflex. Il n’y a que Canon EOS 550D qui ait fait mieux, mais n’a pas pu réitérer l’exploit dans les rejetons qui ont suivis. Et quand vous vous promenez des heures avec du matériel photo, croyez-moi, vous apprécierez ce genre de détails.

En toute honnêteté, après avoir étudié les caractéristiques de 460 appareils photo depuis le milieu du siècle dernier, vous vous rendrez compte, que dans l’essentiel, il n’y a pas beaucoup de différence entre les boitiers. Le nerf de la guerre, reste à savoir si vous souhaitez un plein format 24 x 36 ou un APS-C, car cela conditionne le plus important dans la photographie au niveau technique : Les objectifs.
Au-delà de cette considération, du moment que votre appareil est réglable au niveau de la vitesse, de l’ouverture et des ISO, vous avez déjà l’essentiel : Le triangle photographique. Le reste n’est souvent que superflu. Les débutants qui ne cherchent que la simplicité, rechercheront un mode AUTO sans prise de nerfs et de la video. La seule chose qui m’intéresse encore, est la simplicité d’utilisation. Alors oui, de ce point de vue, le Nikon D3100 est une réussite.

Côté construction/finition : J’avoue que j’aime beaucoup les boitiers Nikon, les derniers en particulier. Je n’ai rien à redire du côté de la qualité de fabrication du Nikon D3100 et de la finition en particulier. Je dois même vous avouer, que j’adore l’interrupteur chromé de cet appareil, qui me procure d’excellentes sensations. La mi-course est précise et très agréable, tout comme le déclenchement final. Mon ancien Nikon D90 avait le même, et il me manque cruellement sur les boitiers avancés, y compris les pros.

L’ergonomie au quotidien : Là, personnellement, j’ai le même souci qu’avec les autres appareils photo APN d’entrée-de-gamme de chez Canon , Olympus , Sony & co : je ne peux placer que 3 doigts autour de la poignée pendant le transport, et du coup, il faut être plus vigilant durant le transport. Ainsi, en ce qui me concerne, le Nikon D3100 est trop petit pour moi. J’imagine que suivant la morphologie des gens, les avis différeront. Mais pensez-y lors de votre achat.

Le Nikon D3100 est très silencieux, au point que je ne vois pas l’intérêt d’utiliser le mode “Quiet”, qui de plus, ne fait que ralentir davantage la prise de vue.

Je précise, qu’il n’y a pas de bouton d’aperçu de la profondeur de champ, pour ceux que cela devaient intéresser.

La très bonne surprise, c’est l’écran d’informations. Je l’ai trouvé génial, complet et facile à utiliser. Il tourne même lorsque vous pencher le boitier en mode portrait ! Il fallait y penser. Dommage que les clichés en playback ne tournent pas également à leur tour:

nikon d3100 infos

Photoexposition.fr

Autofocus : Je dois préciser que j’ai essayé le Nikon D3100 avec un Nikkor 18-55 DX et un Nikkor 55-200 DX, et j’ai trouvé que l’autofocus n’était pas des plus rapides.

Zones dynamiques : Depuis le Nikon D3000, il existe une option D-Lighting (HDR chez Nikon) qui amplifie les zones claires et les zones sombres afin de donner plus de dynamique à la photo (Mais en moins prononcé qu’avec un vrai HDR en post-production). Le résultat sur le Nikon D3100 est bluffant ! Et surtout, ça marche beaucoup plus vite que sur l’ancien Nikon D3000 qui ramait littéralement avec cette fonction allumée. Toutefois, on sent quand même nettement que le déclenchement est moins rapide, le logo “Eclair” clignote quelques fois dans le viseur avant de passer au déclenchement, surtout dans des environnements très contrastés, comme par exemple en photographiant une fenêtre depuis l’intérieur d’un appartement non éclairé.

Contrôle de la distorsion : Le Nikon D3100 possède une fonction que l’on ne trouve que depuis peu sur Canon (EOS 5D Mark III) et depuis le Nikon D90 chez Nikon. Et croyez-moi, ça marche réellement, et même plutôt bien. De quoi faire revenir dans la course des objectifs assez moyens en performance.

Alors, que manque-t-il à ce Nikon D3100 ? Franchement, pas grand chose. L’essentiel de ce que 99% des photographes ont réellement besoin, y est. A mon sens, du moment qu’on contrôle l’ensemble du triangle photographique (ISO, Vitesse et Ouverture), le reste n’a qu’une importance secondaire. Si vous voulez un meilleur viseur couplé à un capteur plein format, vous devrez de toute manière passer au plein format.
Tout comme je ne pourrais plus me passer de condamnation centralisée sur une voiture, on pourrait regretter l’absence de boutons de réglages utilisateur, l’absence de la fonction “Formatage” de carte mémoire directement sur les boutons du boitier et peut-être l’absence de moteur Autofocus. Mais à quoi bon. Si vous souhaitez utiliser un excellent objectif AF-D démuni de moteur, vous aurez de toute manière intérêt à changer de format, donc de boitier. En somme, l’essentiel y est ! Donc, à la question : Est-ce que je recommanderais ce boitier ? La réponse est : OUI !

5 Comments

  1. JB novembre 14, 2013 at 09:37

    Merci Jerome,
    Est-ce que un 50mm 1.8 est suffisant car le 1.4 est au dessus de mon actuel budget.
    Qu’entendez vous par DX ? (j’ai vu sur certains forum qu’il y avait une difference entre DX et FX). Est ce que DX correspond a un boitier depourvu d’un moteur autofocus ?
    Je suis peut etre a cote de la plaque, je debute !

  2. JB novembre 13, 2013 at 16:56

    Bonjour,
    Je viens d acquerir ce boitier muni d’un objectif 18-105mm 3.5/5.6 AF-S.

    Je souhaiterai investir dans un objectif de facon a prendre des photos en basse lumieres (photo de concert essentiellement.) Je ne vise pas les grandes salles donc je pourrais acceder facilement au devant de la scene.

    Un 35mm ou 50mm pourrait-il faire l affaire ? sachant que je ne veux pas non plus casser ma maigre tirelire.

    Merci.

    • Jerome Milac novembre 13, 2013 at 20:57

      Bonsoir,

      Basse lumière : Soit on grimpe en ISO, si le boitier, ou plutôt le capteur le permet, soit on opte pour un objectif plus lumineux. Et oui, le Nikon 35mm f/1.8 DX est une bonne solution, ou mieux encore, un Nikon 50mm f/1/4, qui sur un DX corresponderait à un 75mm, qui dans un concert, vous rendra bien des services (AF-D ou AF/S si vous souhaitez la l’autofocus)

      Photographiquement Votre

  3. […] test complet, c’est ici : Nikon D3100 Be Sociable, Share! […]

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.