Nikon D5200, Année : 2012 1er AVIS

Milieu-de-gamme en APS-C chez Nikon

La série des Nikon D5000 chez Nikon, sont les APN de milieu-de-gamme en Reflex DX. Cette série est apparue en 2010 avec le Nikon D5000. Elle a été mise à jour dans sa copie, en 2011, avec le Nikon D5100. Placé entre le Nikon D3200 et le Nikon D7000, les différences techniques sont minimes. Ce qui fait la différence, c’est essentiellement les petits plus, les fonctionnalités avancées. Car à vrai dire, il est techniquement presque le clone du petit frère Nikon D3200. A chacun, avant l’achat, de se poser la question sur l’utilité des ces petits “plus” par rapport au petit frère Nikon D3200. Nous allons donc voir ce qui se cache derrière le viseur et le capteur APS-C / CMOS de cette nouvelle mouture…


I. Caractéristiques
CapteurSauvegardeObturateurCadence de tirSensibilité ISOAutoFocusViseurÉcranCompatibilité ObjectifsAlimentationPoids
II. Prix
III. Avis de Photoexposition.fr

I. Caractéristiques :

Capteur :

APS-C / CMOS

Le Nikon D5200 fait donc parti de cette fameuse famille des DX, les appareils photo APN au capteur APS-C / CMOS, munis de leur objectifs DX dédiés. La résolution du capteur est de 24 Mios de pixels, avec une définition maximale de 6 000 x 4 000. Non pas que ce soit insuffisant, loin de là, mais son prédécesseur le Nikon D5100 affichait 4 928 x 3 264 pixels soit 16,1 Mios de pixels. Étrangement, la résolution du capteur du Nikon D5200 est légèrement inférieure au petit frère le Nikon D3200 qui affiche 6 016 x 4 000 pixels !

Je pense que nous sommes maintenant tous d’accord, que la résolution n’est plus un critère, quel que soit l’appareil APN récent, en FX comme en DX. Il atteigne tous au moins 18 Mios de pixels. Pour vous dire, je viens de lire un ouvrage photo du photographe Bryan Peterson, qui a pu utiliser des clichés effectués avec un Nikon D300s de 2009 à “seulement” 12,2 Mios de pixels. C’est dire, c’est même suffisant pour de la publication !!

Sauvegarde :

Rien de particulier à signaler sur ce Nikon D5200, avec un emplacement pour une carte mémoire du type SD, SDHC, acceptant aussi les SDXC.

Obturateur :

30s – 1/4000s. C’est la norme pour les appareils photo APN actuels en entrée et milieu-de-gamme, et c’est largement suffisant. Allez au-delà, signifierait faire des coupes dans l’exposition, qu’il faudrait compenser en partie avec des objectifs haut-de-gamme qui ne sont pas en rapport avec ce type de boitier. Quant à la synchro flash, X-Sync elle est également à la norme standard avec 1/200s. Par contre, nous sommes loin de l’excellentissime Nikon D40 qui affichait fièrement une synchro flash dignes des plus grands PRO de la grande époque avec 1/500s.

Cadence de tir :

5 images/sec. Son prédécesseur affichait 4/images/sec, comme le Nikon D3200. Sachez, que sur le papier, cette petite vitesse supplémentaire est la SEULE différence avec le Nikon D3200 !! Regardez par vous-même sur le tableau récapitulatif.

Sensibilité ISO :

100 – 6 400. Attention Alerte Marketing.
La sensibilité n’a de sens, que si on vérifie la qualité au niveau du bruit. Il faudra attendre les tests au banc d’essai de DxO Labs. Sachant qu’il est dit qu’il s’agit de même capteur que sur le Nikon D3200, le Nikon D5200 devrait obtenir la note de 81/100 par DxO Mark.

Aucune différence entre ce Nikon D5200, son petit frère le Nikon D3200 et même le précesseur Nikon D5100 !

Autofocus :

39 – Attention Alerte Marketing.
Pareil, il faut bien que Nikon justifie la différence de prix avec les autre modèles. Mais croyez-moi, à l’utilisation, vous ne verrez aucune différence avec les 11 points des Nikon D3200 et Nikon D5100.

Viseur :

95% -Cela signifie donc, que vous ne verrez dans votre viseur que 95% de l’image qui frappera réellement le capteur. Cela reste toutefois tout à fait dans la normale, pour des boitiers de ce type.

Écran :

C’est le fameux écran LCD à 3″ de diagonale, soit 7,62cm à 920 000 pixels. Nikon vous dira que cet écran est “révolutionnaire”, car il est orientable ! En aurez-vous réellement besoin ? Moi, je compose à travers le viseur, et non via l’écran LCD. Autant acheter un Coolpix sinon.

Compatibilité Objectifs :

C’est très simple. Vous pouvez utiliser tous les objectifs à monture Nikon F de type AI, AI-S, AF, AF-D et évidemment AF-S, sortis depuis 1976. Toutefois, comme il n’y a pas de moteur Autofocus dédié dans le boitier, seul les AF-S et quelques rares AF-I professionnels auront la fonction Autofocus, pour les autres, c’est le retour au bon vieux temps avec une mise au point manuelle. Pour une analyse plus poussée, jetez donc un coup d’oeil sur la page concernant la terminologie Nikon.

Alimentation :

Pour le jus, le Nikon D5200 puise dans la batterie EN-EL14 qui a déjà fait ses preuves dans le Nikon D3100, Nikon D3200 et Nikon D5100.

Poids :

Voilà une catégorie que je n’ai pas l’habitude de détailler. Le Nikon D5200 fait 505g donc 5 grammes de moins que son prédécesseur. Bluffé ? Moi non. A croire que les entrailles sont sensiblement les mêmes !!

II. Prix :

Le Nikon D5200 vient d’être référencé sur les grandes plateformes, et amazon.fr le propose actuellement à 759,99 Euros

III. L’avis Photoexposition.fr :

Je compte pas le tester (à moins qu’une âme charitable me fasse signe pour un prêt 🙂 ), car c’est tout simplement un Copier/Coller du Nikon D3200. Est-ce que vous dépenseriez 300 Euros de plus pour 5 grammes de moins, un écran orientable et une image de plus par seconde par rapport au Nikon D3200 ? Moi non.
Attendons encore le résultat des tests sur le capteur, mais je vous mets ma main à couper, que ce sera la même histoire qu’avec le Canon EOS 650D, qui a même terminé les tests moins bien que ses prédécesseurs.
Si vous êtes du style à toujours acheter le dernier iPhone, le dernier iPad, et donc, si vous souhaitez le dernier cri, prenez donc le Canon EOS 700D qui a un écran “tactile” ! Waouhhh ! Dans moins de 12 mois sortira un modèle encore meilleur, et vous passerez donc votre vie à jouer le jeu de ces messieurs du Marketing.
Le Nikon D5200 a certainement des réglages utiles ou des fonctions supplémentaires, mais si vous cherchez le nec plus ultra en DX, prenez donc le Nikon D7000 ou l’ancien Nikon D90 qui vous coutera moins que le nouveau Nikon D5200 et qui sera une catégorie largement au-dessus.
Non, franchement, le Nikon D5200 ne vaut pas le coup/coût, du moins, pas à l’heure actuelle.

Pour plus d’informations, jetez un coup d’oeil vous-même au tableau Excel comparatif.