Tamron 70-300

Tamron 70-3002018-02-25T11:38:44+00:00

Tamron AF 70-300mm f/4.0 – 5.6 Di LD Macro 1:2

Avis Objectif Telezoom à vocation Macro

D8E_1693

www.photoexposition.fr

ajouter au panier V3

Devant la popularité évidente de cet objectif, à en croire le nombre des ventes et les commentaires des vendeurs actuels, Photoexposition.fr a décidé de ce pencher sur cet objectif qui promet presque tout, càd une plage de travail de 70 à 300mm avec en prime, un mode Macro. Sortie en 2005, le Tamron 70-300 Macro (Modèle A17N), a été amélioré en 2008 avec l’ajout d’un moteur AF (Modèle A17NII) et a donc déjà connu une belle carrière au point d’être le préféré des objectifs zooms d’entrées de gamme des photographes depuis le Canon EOS 400D et le Nikon D300 de l’époque jusqu’à nos jours. Le prix y étant probablement pour beaucoup.


I. Compatibilité
II. Spécificités
III. Prix
IV. Performances (MAP Flare Vignettage Distorsion Bokeh Piqué Ergonomie DxO)
V. Avis de Photoexposition.fr

I. Compatibilité :

Le Tamron 70-300 est de la classe des objectifs dédiés au plein format Di (pour plus d’infos, RDV sur la page de la terminologie des objectifs), mais qui peut également être monté  sur les appareils reflex équivalents en APS-C. Pour notre test, nous avons choisi la monture Nikon et l’avons monté sur un Nikon D800E. La bonne surprise, est qu’avec le modèle sorti à partir de 2008 (A17NII), le Tamron 70-300 possède aussi son propre moteur de mise au point interne qui permet ainsi l’AutoFocus même sur les boitiers Nikon dépourvus de moteurs (Nikon D40, D40X, D60, ainsi que les séries D3000 et D5000).

II. Spécificités :

Construction Tamron 70-300

  • Éléments : 13
  • Groupes : 9
  • Angle de vision horizontal : 34°21′-  8°15′ (22°33′-  5°20′  au format APS-C Nikon DX)
  • Nombre de lamelles du diaphragme : 9
  • Ouverture maximale : 4 – 5.6
  • Ouverture minimale : 32
  • Stabilisation : NON
  • Distance minimale de mise au point : 1,5m en mode NORMAL et 0,95m en mode MACRO
  • Ratio de reproduction : 1:2
  • Poids : 448g nu et 491g avec le pare-soleil et le bouchon avant.
  • Diamètre x longueur : 76mm x 112,5mm / 209mm (Pare-soleil + 40mm)
  • Diamètre pour filtre : 62mm
  • Échelle des rapports de reproduction : Oui imprimée sur le barillet
  • Échelle de profondeur de champ : Non
  • Fenêtre d’échelle des distances : Distances imprimées sur le barillet
  • Repère de mise au point en infrarouge : NON
  • Bague d’ouverture de diaphragme : NON
  • Modes de mise au point : M/A (Autofocus à priorité manuelle) et M (mise au point manuelle).

III. Prix :

À moins de 110 euros actuellement sur amazon.fr, il est difficile de faire moins cher. Le Tamron 70-300 Macro est un objectif que l’on achète pour son prix, et pas pour atteindre des performances hors-normes.

IV. Performances :

Mise au point (MAP) :

L’AutoFocus est un peu bruyant, de vitesse moyenne, mais précis en mode Normal. En mode Macro, càd lorsque vous permutez sur Macro 180-300, la MAP du Tamron 70-300 est bien plus aléatoire. Il y a même eu des situations, où l’objectif effectua des va-et-vient sans parvenir à se caler sur la MAP. Astuce : Placez-vous sur Manuel, faites un MAP, puis repassez sur AutoFocus, voire même, restez sur Manuel.

Flare (Reflet):

Les reflets sont bien maitrisés. Nous avons essayés à plusieurs reprises d’en créer en shootant avec le soleil dans un coin de l’image (entre deux éclaircies :-)).

Vignettage :

Très bon comportement en ce qui concerne ce Tamron 70-300. Ce n’est pas trop une surprise compte tenu de son ouverture modérée (f/4 – 5.6) et que les phénomènes de vignettage se manifeste plutôt dans les grandes ouvertures (vers f/1.4 – 2.0). Si en plus vous visser le Tamron 70-300mm sur un appareil Reflex APS-C, vous pouvez littéralement survoler ce paragraphe.

Distorsion :

C’est là que les ennuis commencent. Le Tamron 70-300mm vous fait une tonne de distorsion, comparable à celle à laquelle on est généralement habitué avec des zooms type 18-200mm. Le degré de distorsion est par contre assez inhabituel dans cette plage de zoom. En effet, à 70mm nous avons une distorsion en barillet, puis à partir de 100mm nous obtenons une distorsion en coussinet, avec une distorsion très prononcée dans les deux cas (Evitez les murs en briques et grillages)

Généralement, avec les objectifs propriétaires comme les Nikkor, les appareils photos peuvent corriger cette distorsion, mais nous ne vous cachons pas, qu’il n’en est rien pour les objectifs tiers comme Sigma, Tokina, et ici, Tamron. Le seul moyen qu’il reste alors pour compenser, c’est en post production avec des logiciels type Photoshop.

@70mm

@70mm

@135mm

@135mm

@300mm

@300mm

Bokeh :

Le bokeh du Tamron 70-300, ou encore sa qualité de flou en-dehors de la profondeur de champ est médiocre. Vous ne le choisirez pas pour des qualités en portrait. N’oublions tout de même pas, qu’il s’agit d’un objectif à moins de 110 euros, et non comme le King du Portrait, le Nikon 135mm DC à près de 1300 euros.

tamron 70-300

@240mm et f/5

Piqué :

Assez moyen. La piqué du Tamron 70-300mm sera le meilleur à 70mm et f/11, mais que sur le centre de l’image. Puis la netteté se détériore sur les côtés, en particulier dans les coins. Toutefois, monté sur un APS-C, il y a fort à parier que vous ne vous rendrez compte de rien.

Par contre, dès que l’on monte dans la focale, la netteté baisse et autant dire qu’à 300mm, elle est même mauvaise, et cela sur l’ensemble de l’image.

70mm & f/11 loupe coin gauche/bas

70mm & f/11 loupe coin gauche/bas

300mm & f/11 loupe centre

300mm & f/11 loupe centre

Ergonomie :

Inutile de jeter la pierre au Tamron 70-300mm. Il est juste évidemment, et même rassurant, de se rendre compte, qu’au niveau de l’ergonomie, il ne fasse pas le poids par rapport à des Tele-zooms PRO.
Il convient de bien le connaitre afin de ne pas faire de faux pas. En effet, en le vissant sur la monture, on se rend vite compte qu’il faut bien le tenir entre les deux bagues (Zoom et MAP) afin de ne pas forcer les bagues pendant l’assemblage et risquer d’esquinter les mécaniques. Pareil lorsque l’on monte le pare-soleil.
Il est aussi évident, qu’il est déconseillé d’effectuer votre propre mise au point en mode Autofocus (comme cela est possible sur des Nikkor de nouvelle génération), au risque d’endommager la mécanique.
Enfin, le fût intérieur sort et entre au gré de la focale et de la mise au point. Ce point peut avoir son importance sachant que la longueur du Tamron 70-300 peut varier entre 12,5cm (hors pare-soleil) et plus de 20cm en mode Macro, le rendant donc plus vulnérable à des chocs, qui pourraient avoir leurs conséquences sur cette construction optique chinoise.

Verdict DxO :

Avec plus de 7 400 combinaisons boitiers/objectifs à ce jour, DxO Labs, nous sommes au regret d’annoncer que ce Tamron 70-300 Macro f/4 – 5.6 n’est pas passé au banc d’essai sur un Nikon, mais son grand frère en ouverture fixe f/2.8 ou encore son homologue en Canon (Score de 16 monté sur un Canon EOS 5D Mark III).
Par rapport à ce que nous avons déjà vu, nous dirions qu’il est d’une performance moyenne, un tous les cas en dessous du concurrent le Nikon AF-S VR 70-300mm f/4.5 – 5.6 ED IF, mais également 4 fois plus cher.

V. L’avis Photoexposition.fr :

A ce prix-là, il ne faut pas être exigeant. Ce serait comme exiger une voiture de course en se rendant chez FIAT ou demander une finition digne de Rolls Royce en se rendant chez Dacia. C’est pareil en photographie.

Si vous cherchez la performance en qualité PRO, vous prendrez évidemment autre chose. Ceci mis à part, le Tamron 70-300 est une affaire pour la majeure partie des photographes en herbe qui souhaitent découvrir la photo et qui n’ont pas de besoin professionnel en terme de qualité et qui ne veulent pas se ruiner tout de suite. Pour des photos de vacances, personne ne regardera en détail le piqué, et la distorsion ne se remarquera pas si vous évitez les murs et les bâtiments.

Ensuite, ce qui nous a totalement scotchés, c’est la Garantie 5 ans gratuite. Il suffit de s’inscrire sur le site Tamron Europe dans les 2 mois suivant l’achat, d’être résidant EU, d’avoir acheté le Tamron 70-300 dans l’EU et être le 1er acheteur (pas d’occasion donc). A se demander ce que font les dinosaures que sont Canon et Nikon qui en sont encore à jouer à cache-cache avec la Garantie Européenne obligatoire de 2 ans.

Et la Macro ?
Venons-en. Un vrai objectif macro, n’a de sens, que s’il peut vous délivrer un rapport de reproduction 1:1. En ce qui concerne le Tamron 70-300, il n’a rien d’un Macro, se limitant à 1:2. Ensuite, la Macro n’est accessible qu’à partir de la focale 180mm avec une distance de mise au point d’environ 94cm (mesurée) pour une ouverture maximale de f/4.5. À 300mm, vous passez à une distance de mise au point de 95cm et une ouverture maximale de f/5.6. Ceux qui ont l’habitude de faire de la macro, vous dirons aussi que de telles ouvertures sont insuffisantes, et qu’il ne servirait à rien de rajouter des bagues d’allonge.

Voilà a quoi ressemble un cliché Macro en 1:1:

Macro 1 1

Nikkor 105mm Macro

Et voici le cliché à 180mm avec le Tamron :

Tamron 70-300 @ 180mm

Tamron 70-300 @ 180mm

Et enfin, le cliché à 300mm :

Tamron 70-300mm @ 300mm

Tamron 70-300mm @ 300mm

Vous noterez également cette forte distorsion qui se manifeste, surtout à 180mm.

Par rapport au mode Normal, le Tamron 70-300 a particulièrement du mal à effectuer l’Autofocus. Après plusieurs essais, nous avons d’ailleurs préférez passer en Manuel.

En résumé

Nous avons aimé :

  • Le prix
  • Le faible poids
  • Le faible encombrement
  • Aberration chromatique bien maitrisée
  • La garantie extensible à 5 ans

Nous n’avons pas aimé :

  • La construction somme toute, assez fragile.
  • Le mode Macro qui n’en ai pas vraiment un. Purement un argument marketing.
  • L’autofocus un peu capricieux à des distances faibles
Tamron 70-300

www.tamron.eu/fr

ajouter au panier V3

Pour en savoir davantage :

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.