Nikon 135 DC Photos Portrait

Focale idéale pour les portraits et le téléobjectif moyen

photos portrait

Nikon.fr

ajouter au panier V3

Cet objectif Nikon 135mm DC fait partie des objectifs les plus prisés de l’ensemble de la lignée des Nikkor. Sorti à l’origine en version AF en octobre 1990 (Serial 200230 – 213258), il a été modifié en version AF-D en novembre 1995 (Serial 300048 – 307902 et 400097 – 400688) et un nouveau batch est sorti en 2006 (Serial 500896 – 511093). Ce n’est pas un hasard, si un objectif datant de 1995 en AF-D est encore dans l’assortiment officiel de Nikon. C’est tout simplement, car il est considéré comme exceptionnel. Il est d’ailleurs LA référence en photos portrait. Sachez que le jour ou la production de cet objectif s’arrêtera, sa côte évidemment, explosera.


I. Compatibilité
II. Spécificités
III. Prix
IV. Performances (MAP Flare Vignettage Distorsion Bokeh Piqué Ergonomie)
V. Avis de Photoexposition.fr

I. Compatibilité :

Évidemment, il fonctionne sans problème avec tous les boitiers Nikon argentique depuis 1977, et même avec les boitiers datant de 1959, date à laquelle la monture Nikon F a fait son apparition (A condition d’y apposer un ergot de couplage sur la bague d’ouverture du diaphragme). Pour ce qui est des appareils numériques, totale compatibilité avec les boitiers munis d’un moteur auto-focus, avec les autres (Nikon D3000, D3100, D3200, D40, D40X, D60, D5000 et D5100), il faut juste se souvenir de faire la mise au point manuellement, ce qui n’est en rien un problème.

II. Spécificités :

photos portrait

Photoexposition.fr

  • Éléments : 7
  • Groupes : 6
  • Angle de vision : 18° (FX) 12° (DX)
  • Nombre de lamelles du diaphragme : 9 arrondies, type « outie » càd que les pattes des lamelles sortent par l’avant.
  • Ouverture maximale : f/2
  • Ouverture minimale : f/16
  • Stabilisation : NON
  • Distance minimale de mise au point : 1,1m
  • Ratio de reproduction : x 0,48
  • Poids : 815g
  • Diamètre x longueur : 79mm x 120mm (128mm avec pare-soleil retiré)
  • Diamètre pour filtre : 72mm
  • Échelle de profondeur de champ : OUI, mais seulement avec le marquage f/16
  • Fenêtre d’échelle des distances : OUI
  • Repère de mise au point en infrarouge : OUI (avec un point blanc)

III. Prix :

Comptez autour de 1 400 Euros actuellement. Sa côte à l’argus est actuellement autour de 1 200 Euros en état MINT. N’hésitez pas à vous procurer ce « Prime Lens« pour photos portrait, car la côte grimpera très vite, dès que la production sera stoppée.

IV. Performances :

Mise au point (MAP) :

Comme tous les objectifs avant la gamme AF-S, celui-ci ne possède pas de servo-moteur, il faudra donc compter sur le moteur éventuel dans votre boitier ou effectuer manuellement la mise au point. Par contre, si vous avez accès à l’autofocus, la MAP est très rapide et très précise. C’est actuellement ce que j’ai trouvé de plus performant dans l’ensemble des objectifs que j’avais déjà testés chez Nikon. C’est le meilleur des mondes entre Nikon et Canon : La rapidité d’exécution légendaire de Canon, avec la précision du fabricant Nikon. Top !

Flare (Reflet):

Des reflets du soleil sont possibles dans les coins extrêmes. Mais rien de bien exceptionnel, et surtout, pas dérangeant du tout.

photos portrait

www.the-digital-picture.com

Vignettage :

Presque indétectable à pleine ouverture f/2 (Il n’y a guère que les tests en labo qui puissent le déceler), il disparait tout simplement dès f/2,8.

Distorsion :

photos portrait

Photoexposition.fr

C’est très simple, il n’y en a pas !

Bokeh :

Le Nikon 135mm DC fera date en qualité de bokeh, car son bokeh est réputé pour être tout simplement exceptionnel. Il est ainsi l’objectif préféré pour les photos portrait. Le « Defocus Control » étant tout simplement la possibilité de jouer sur le bokeh en premier-plan ou en arrière-plan. (A ne pas confondre avec le « Soft Focus » de chez Canon). C’est tout l’intérêt de cet objectif (toujours pour les photos portrait), et comme Nikon a un brevet sur cette fonction, elle est tout simplement inégalée par les concurrents. Si vous laissez le « Defocus Control » sur neutre « 0 », dans ce cas, vous aurez le piqué le plus net possible. A noter, que l’on peut évidemment jouer avec le « Defocus Control« , manipulation qu’il faut toutefois faire avant la mise au point, sinon, on hérite d’une photo mal ajustée.

Feline Attention

1/320s @ f/2 ISO 100
Photoexposition.fr

Le « Defocus Control« , en gros, fonctionne assez simplement. Il est prévu pour une plage d’ouverture de f/2 à f/5.6, et il suffit de régler le « Defocus Control » sur la même ouverture que le cliché que l’on veut prendre. Mise à part ça, il est possible de passer outre cette règle, et de se mettre en réglage manuel, mais je recommande d’y aller « molo » Surtout si vous souhaitez amplifier le flou « avant » le sujet, car cela peut déranger la vision naturelle. Voici un exemple, en l’appliquant très légèrement à l’avant pour focaliser le regard sur le visage et le détourner de ce qui pourrait le divertir :

photos portrait

1/1600s @ f/2 ISO 100
Photoexposition.fr

Piqué :

Il est extraordinaire sur l’ensemble de l’image, des bords jusqu’au centre. (Évidemment en « Defocus Control » neutre)

1/160s @ f/8 ISO 600
Photoexposition.fr

Ergonomie :

Un sacré morceau de 815g, qui répond très vite en auto-focus, avec une bague pour le « Defocus Control » munie d’un cran d’arrêt, parfaitement ajusté. Idem pour la bague Manual/Auto. Fixé sur un boitier récent, comme par exemple mon Nikon D7000, il suffit de placer la bague de diaphragme sur f/16 et d’enclencher son cran d’arrêt, et l’appareil s’occupe du reste, càd qu’il régle l’ouverture à souhait (Comme par exemple en Mode A où je me trouve très souvent). Seul petit bémol : La manipulation pour sortir le pare-soleil, qui n’est pas évidente, du moins au début.

V. L’avis Photoexposition.fr :

Tout d’abord, on prend vite conscience que l’on a à faire à un objectif « Made in Japan » comme on en fait plus. La monture, le filetage pour filtre, le barillet, la bague de mise au point, quasiment tout est en métal ultra-robuste (Sauf le bague de diaphragme). Cet objectif donne l’impression d’avoir du matériel militaire haut-de-gamme. Les éléments mobiles sont renforcés avec une texture anti-dérapage. Tout l’intérêt de cet objectif photos portrait est son flou, son bokeh. En profondeur de champ réduite, le flou est vraiment magnifique, surtout avec des clichés en couleurs.
Cet objectif est aussi très bien pensé. C’est un des rares a avoir un pare soleil intégré. La manipulation me laisse pensif, mais à quoi bon, il est utile, très pratique et fait le job, càd qu’il protège des reflets, et protège physiquement l’objectif.
Personnellement, moi qui suis assez fan des Prime-Lenses et qui évite les zooms, c’est la focale parfaite. Idéal pour les photos portrait (des performances géniales tout en respectant une agréable distance de travail avec le sujet), il est aussi parfait pour le téléobjectif moyen. Si 135mm s’avèrent insuffisants, il y a fort à parier que les 200mm d’un zoom le soient aussi, alors autant passer sur du 300mm voire 400mm.

nikon 135 DC

Commander sur amazon.fr

Plus d’infos :

Résumé
Date
Matériel
Nikon AF D 135mm f/2 DC
Note
5