Avis Cigarette Electronique – Eleaf TC40W + GS Tank

///Avis Cigarette Electronique – Eleaf TC40W + GS Tank
Avis Cigarette Electronique – Eleaf TC40W + GS Tank2018-08-13T16:34:07+00:00

e-Cigarette Eleaf TC40W + GS Tank : Evaluation en situation réelle

Vapoteuse avec contrôle de température

atomiseur GS-Tank Eleaf
Commander sur amazon
Commander sur amazon

Comme beaucoup de photographes, je passe souvent à attendre, et malheureusement à fumer. 20 ans de cigarettes vous poussent à y réfléchir, au moins un peu. Et je me suis donc lancé dans la vapoteuse, la cigarette électronique, la e-cigarette, le vaporisateur personnel, bref, le ERSATZ de la clope. Après 6 mois d’essai, voici donc le verdict.

Pourquoi la cigarette électronique ?

Pour ma part, le passage à la cigarette électronique a été difficile. Car je l’avoue : Je suis un fumeur et j’adore la clope et tout ce qui s’y rapporte. Les soirées, le bon temps, les amis, les bons repas …etc… Il faut dire que l’industrie de la cigarette y a mis le paquet en plusieurs décennies. Et non, les fumeurs ne sont pas des inconscients. Inutile de nous servir la litanie complète sur les dangers de la cigarette. Croyez-moi, on est bien au courant. Mais comme des alcooliques, ou des junkies, nous sommes tout simplement accros.

Au passage, j’en ai un peu marre de la culpabilisation que l’on nous sert à longueur de journée. C’est marrant, personne ne fait chier les alcooliques, les bars et les restaurants avec l’alcool ! Pourtant l’alcool tue ! Personne ne fait chier les chauffards. Pourtant les voitures tuent aussi. Personne ne fait chier l’industrie de la malbouffe. Et pourtant, la malbouffe tue aussi …etc…

Après avoir essayé les patchs et les nicorettes, j’ai donc décidé de tenter la cigarette électronique.

Bilan après 6 mois d’utilisation :

Déjà, je considère que c’est une performance d’avoir tenu aussi longtemps avec une vapoteuse. Autant vous dire que les patchs et les nicorettes passent aussi rapidement que l’argent que vous y avez dépensé.

La cigarette électronique a au moins le mérite de vous permettre de continuer à fumer …pardon… à vapoter. Pour ma part, l’addiction à la cigarette, se résume à trois choses :

  • La nicotine.
  • Le geste.
  • La dépendance psychologique.

L’e-cigarette répond au moins au deux premiers. C’est probablement pourquoi je l’utilise encore.

Le matériel :

Personnellement, j’ai opté pour un Eleaf TC40W et son atomiseur GS-Tank. Le jour où je l’ai acheté en boutique, j’y ai laissé un billet de 100 euros, avec quelques e-liquides en plus. Cher ? Tout dépend à quel point vous êtes accro. Si tout comme moi, vous en étiez à 3-4 paquets par semaines, à 8 euros le paquet, autant dire que cet investissement s’amortit en moins d’un mois.

C’est sûr que la cigarette électronique est un peu plus contraignante que les clopes. Un paquet de Camel, vous l’ouvrez et vous allumez une clope dans les 5 secondes. La cigarette électronique doit être rechargée par USB (tous les 2-3 jours suivant votre consommation), remplie en liquide, et la tête d’atomiseur, la mèche, doit être changée tous les mois environ.

La transition :

Ce n’est pas totalement pareil de vapoter. Je dirais même qu’il y a une manière de vapoter : Personnellement, je tire sur la cigarette électronique, puis j’inhale un peu. Avec une clope, on a tendance à inhaler directement.

Bizarrement, les 5 premières minutes, on a tendance à tousser lorsque l’on commence avec une cigarette électronique. Le temps que le larynx se fasse à la vapoteuse. Puis c’est bon. On obtient même ce fameux “hit” que l’on éprouve avec la clope (Les fumeurs comprendront). En plus, je vous passe sur l’ensemble des goûts auxquels on a accès (Bonbons, Caramel, Mojito etc). Et franchement, c’est le bonheur de passer au goût café par rapport à cette odeur de fumée de merde.

Si vous avez fait la démarche vers une cigarette électronique vous-même, il y a des chances que vous teniez facilement pendant au moins un mois. Car cette démarche est généralement le ras-le-bol de quelque chose. Par la suite, le problème devient psychologique, et rien d’autre.

Est-ce que ça marche ? Est-ce que ça remplace la clope ?

Je vais être honnête. Les trois premiers mois se sont très bien passés. La cigarette électronique remplace très bien la clope. Avec le bon dosage (pour ma part 11mg de nicotine dans les e-liquides), pas de manque de nicotine. J’ai même pu descendre en dosage de nicotine. Mais il faut savoir, que la cigarette électronique ne remplace pas totalement la vraie clope.

Après 3 mois, j’ai surtout eu à combattre l’effet psychologique, d’autant plus que je suis entouré de fumeurs partout.

Est-ce que j’ai pu totalement arrêter ?

Non. Car autant vous le dire. Vous n’effacerez pas 20ans de cigarettes aussi facilement que ça. Pour ma part, je pense même qu’un fumeur restera à jamais un fumeur. C’est tout simplement votre cerveau qui, à jamais, ce souviendra du “bonheur” de la clope.

A mon avis, la clope est pire que la cocaïne (Il y a des études la-dessus). Après 3 mois, j’ai fait la connerie de prendre de temps en temps une clope auprès d’un ami. Erreur fatale. Du coup, j’étais revenu sur un régime clope/vapoteuse à 50/50. Depuis je suis revenu à 100% de cigarette électronique. Mais je pense que j’en aurais encore pendant un moment avant de pouvoir arrêter. Si bien sûr, j’arrête un jour.

Comment va la santé ?

De ce côté là, il n’y a pas photo. On pourra dire ce que l’on veut sur la cigarette électronique, mais pour ma part, elle a au moins le mérite de redonner la patate (Avec la clope, on se sent beaucoup plus fatigué).

Le souffle et le rythme cardiaque se calme et s’apaise (vérifié avec un bracelet fitness). Perso, entre la clope et la cigarette électronique, j’ai presque 10 battements de différence au repos. En fumant la clope, je suis à 64 battements/min au repos, et en vapotant, je peux descendre à 58 battements/minute.

En tant que fumeur, j’ai également apprécié le fait de ne plus avoir d’haleine de putois en fin de journée, et d’avoir des fringues qui n’empestent plus la clope. Et les maux de tête !!! Fini le mal de cheveux après une journée à avoir fumé un paquet de Marlboro. Cerise sur la gâteau : Le bonheur de fumer chez soi où chez les autres sans incommoder quiconque.

Je ne me fais même plus chier avec ceux qui prétendent que la cigarette électronique serait mauvaise pour la santé (le plus souvent, ce sont des fumeurs hardcores qui le prétendent). Mon bon sens me dit tout simplement que la cigarette électronique vaut toujours mieux que la bonne vieille clope, et donc, je préfère me charger les poumons de glycérol que d’arsenic, ammoniac & co.

Conclusion

Je pense qu’il faut mentalement être prêt pour passer à la vapoteuse. C’est le genre de truc que l’on ne peut faire que par soi-même. La démarche doit être personnelle (Perso, je conseille de s’y mettre après une bonne crêve ou une quinte de toux qui n’en fini plus). L’imposer à un fumeur, donc, ne sert à rien.

Mais la cigarette électronique ne fait pas tout. Voici quelques pièges à éviter, à mon avis :

  • Ne craquer pas pour une petite clope qu’un ami pourrait vous donner.
  • Ne tombez jamais en rade. Il faut donc veiller à ce que votre cigarette électronique reste toujours chargée.
  • Ne baissez pas trop rapidement la teneur en nicotine. Mieux vaut se prendre un peu plus de temps.
  • Evitez les films cools, où l’ensemble des acteurs s’envoient des clopes à plus en finir 🙂

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.